Autoportrait N°0320

La photographie est comme un révélateur. Elle fait apparaitre l’invisible, ce qui n’est pas dicible. Elle tend à vouloir donner des réponses mais met au monde que des interrogations allant jusqu’à l’énigme.
Torturer la photographie est une façon de créer un chemin menant au delà des choses qui nous apparaissent . A travers la recherche autour du médium photographique c’est la manifestation de la quête vers la réponse à cette question vertigineuse « Pourquoi des choses plutôt que rien ? » qui est dévoilé. De manière plus égocentré « Qui est l’autre à côté de moi? Pourquoi lui? Pourquoi elle? Pourquoi moi ? Qui suis-je? Qui sont-il? Qui sommes nous?
Grâce au médium photographique j’enferme le corps dans un décor, un cadre, dans un laps de temps, ne lui donnant que très peu de consignes d’objets avec lesquels interagir pour en révéler son essence, à travers, non pas une photographie, mais une image. Le modèle devient à l’instar d’une souris de laboratoire un sujet à observer. Le sujet comme preuve de l’existence de sa propre représentation du monde, ouvrant sur sa propre réalité, son imaginaire.